Alors, plutôt Munich ou Dortmund ?

25
mai
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

borussia bayern

La Ligue de Champions s’apprête à rendre son verdict. On sait déjà qu’elle ira en Allemagne. Mais où? Réponse samedi 25 Mai vers 23 heures !

Une chose est sûre, les Allemands vont faire le doublé. Après la victoire (1-0) de Wolfsburg sur L’Olympique Lyonnais en finale de la Ligue des Champions féminine, le titre masculin est assuré de prendre la même direction. La finale opposant le Bayern Munich au Borussia Dortmund, aucune échappatoire n’aura lieu. Alors, Bayern ou Borussia? Dortmund ou Munich? FCB ou BVB? Voici les vingt raisons plus ou moins valables (dix pour chaque club) qui font que chacun va remporter ce match.

Top 10 des raisons en faveur du Bayern Munich

victoire-bayern1- Parce que Jupp Heynckes veut terminer en beauté

Samedi soir, le technicien bavarois vivra son avant-dernier match sur le banc des Bavarois (il restera la finale de Coupe d’Allemagne le week-end prochain face à Stuttgart) avant de laisser sa place à Guardiola. Et après avoir remporté le championnat, il compte bien tout rafler cette saison, histoire de mettre un peu plus de pression sur les épaules de son successeur.

2 – Parce qu’ils sont favoris

Plus que jamais, le Bayern a maitrisé sa saison, tant sur le plan européen que sur l’échiquier national. Ils ont battu le record de points obtenus en une saison de Bundesliga (91) et ont fait trépasser toutes les équipes qu’ils ont rencontrées en Champions League. Tous les spécialistes et les bookmakers les voient gagner, le titre ne peut pas leur échapper.

3- Parce que c’est un véritable rouleau compresseur

6-1, 4-0, 5-2, 5-0, 9-2,… Ca ressemble plus à des scores de babyfoot ou des scores tennis que des résultats de foot. Cette saison le Bayern a marché sur tout le monde. Pis, sur la phase retour, ils ont battu seize des dix-sept équipes qu’ils ont rencontrées. Une seule lui a résisté… Le Borussia. Même chose en Champion’s ou le Barca a reçu deux corrections (3-0 et 4-0).

4 – Parce que la différence peut venir du banc de touche

Des titulaires pas performants sur un match ? Ça arrive. Mais ce n’est pas un problème pour le Bayern. La décision peut venir du banc de touche. Avec des «Supersubs» comme Gomez, Pizzaro ou  Shaqiri, le danger est partout, même là où on ne l’attend pas.

5 – Parce que l’équipe est très équilibrée

Certes, le Bayern, c’est une grosse attaque avec 98 pions plantés en championnat. Mais la défense n’est pas en reste. C’est également la meilleure du pays avec seulement 18 buts encaissés. Un collectif bien huilé qu’il est très peu évident de déséquilibrer.

6 – Parce que Götze est absent

Fraîchement recruté par le Bayern, le prodige allemand est encore au Borussia. Et il aurait pu faire très mal à son futur club en guise de cadeau aux Borussen. Mais blessé, il ne sera pas de la partie. Et quand on voit les louanges tressées par Jurgen Klopp à son poulain lorsqu’il a appris son départ, cette absence apparait plus que préjudiciable : «Ça a été comme un arrêt cardiaque pour moi. C’était à l’entrainement et Michael Zorc (le manager général du Borussia) est venu vers moi comme si quelqu’un était mort. Le Bayern a dit à Mario que c’était maintenant ou jamais. J’ai essayé de le convaincre qu’ils reviendraient certainement l’année prochaine et même celle d’après, mais il a 20 ans et il s’est dit, ‘je dois y aller’. Je sais au combien ça va être difficile de trouver un joueur pour remplacer Götze, mais l’année prochaine nous jouerons différemment. Cela prend juste du temps».

7 – Parce que l’expérience est de son côté

Les joueurs du Bayern ne sont pas des novices. Ils ont tous l’expérience du haut niveau. La plupart ont déjà été des deux finales de Ligues des Champions perdues en 2010 et 2012. Un traumatisme ? Bien au contraire, ils ont tous juré qu’on ne les y reprendrait plus. Il parait qu’on apprend des erreurs du passé.

8 – Parce que Ribéry n’a jamais été aussi proche du Ballon d’Or

L’ailier français réalise une saison exceptionnelle et parait comme une alternative crédible aux deux monstres, Cristiano Ronaldo et Leo Messi. Avec quatre-vingts dribbles tentés en Ligue des Champions cette saison, c’est le joueur qui graille le plus. Il fera donc tout pour réussir ce triplé historique avec son club. Absent en 2010, impuissant l’année dernière, il a aussi une revanche à prendre avec les grands rendez-vous européens.

9 – Parce que Lizarazu commente cette finale et sera derrière SON Bayern 

On connait tous le chauvinisme du consultant de TF1 quand l’équipe de France ou le Bayern de Munich se retrouvent sur le terrain. Absent des micros en LDC cette saison, le basque va tout donner pour encourager le club de son cœur. Membre de la dernière cuvée bavaroise vainqueur de la coupe aux grandes oreilles, il apportera son expérience au Bayern. Et tout ça, de la tribune de presse. Costaud le Liza. Et s’il n’y arrive pas tout seul, Christian Jeanpierre lui filera un coup de main.

10 – Parce qu’après avoir été sauvé financièrement par les Munichois, le BVB les laissera gagner en guise de remerciements

En 2003, le Bayern prête deux-millions € à son ennemi de toujours pour qu’il paye ses salaires et évite le dépôt de bilan. On peut donc penser que si les jaunes et noirs ont du cœur, ils vont laisser gagner les Bavarois pour les remercier. Un argument qui tient la route? Non?

Top 10 des raisons en faveur du Borussia

victoire-borussia1 – Parce que le rôle d’outsider lui sied à merveille

Le Borussia n’a jamais été aussi bon que lorsqu’on ne l’attend pas. En poule de Ligue des Champions, on misait tous sur Manchester City et le Real Madrid, mais c’est le Borussia qui vire en tête. Rebelote en demi-finale face aux Madrilènes. Et quand il est favori, le Borussia est poussif. La qualification face à Malaga en quart de finale ne pourra qu’en témoigner.

2 – Parce que c’est le seul club invaincu face au Bayern en championnat  cette saison

Cette saison, le Bayern a battu tout le monde en Bundesliga. Ou presque. Un village d’irréductibles lui tient la dragée haute en championnat: Dortmund. Deux fois 1-1, les Munichois n’ont pas réussi à disposer du Borussia cette année. Bis repetita à Wembley?

3 – Parce qu’il a peut-être pris l’ascendant lors de la dernière finale de coupe d’Allemagne, remportée 5-2

Le dernier match à fort enjeu entre les deux géants allemands remonte à il y a un an. Et ce fut une boucherie. Le Borussia a atomisé son adversaire du jour par cinq buts à deux. Ce jour-là, Lewandowski  en plante trois et Dortmund prend clairement un ascendant sur les Bavarois. Même si les Munichois voudront à coup sûr laver cet affront, le match sera dans toutes les têtes et le traumatisme encore présent.

4 – Parce que c’est maintenant ou jamais

Si Dortmund ne l’emporte pas samedi soir, il sera difficile pour le club de réitérer cet exploit. En effet, les dirigeants ne pourront pas retenir leurs meilleurs éléments, convoités par les plus grands clubs européens. L’exode s’annonce massif : Götze a déjà signé au Bayern, Lewandowski est annoncé partant, Gundögan aussi. L’année prochaine, c’est toute une équipe qu’il faudra reconstruire…

5 – Parce que le Mur Jaune va embraser Wembley

Assurément, la meilleure ambiance d’Europe occidentale. De quoi en donner des frissons. Les supporters du club de la Ruhr vont se déplacer en masse pour soutenir leurs petits protégés. Le club a reçu plus de 300 000 demandes de places pour la finale. Wembley va se transformer en chaudron.

6 – Parce qu’ils sont jeunes, insouciants et n’auront pas peur du bulldozer munichois

Parfois synonyme de naïveté, la jeunesse des Borussen est pour eux un atout. Leur insouciance permet de ne pas calculer et de jeter toutes leurs forces dans la bataille. Ils n’ont peur de rien, même pas du grand Real qu’ils ont fait déjouer comme jamais en demi-finale.

7 – Parce que Lewandowski

Le polonais est sur un nuage cette saison. Meilleur buteur de Bundesliga, il qualifie presque à lui tout seul son équipe en scorant à quatre reprises face au Real Madrid en demi-finale aller. Et pas seulement des buts chanceux. Il a toute la panoplie de l’attaquant moderne : technique, vitesse et jeu de tête. Il pourrait bien être le facteur X de cette finale en offrant le titre à son club avant de le quitter. En effet, il est annoncé un peu partout en Europe, et ça préférence va… au Bayern.

8 – Parce qu’ils sont invaincus en finale de LDC

Toujours présent pour les grands rendez-vous. Sacré exploit. Dortmund n’a jamais perdu de finale de Ligue des Champions. Bon certes, ils n’en ont joué qu’une seule, remportée par trois buts à un face à la Juventus en 1997. Le Bayern n’a pas tant de réussite. Avec cinq finales perdues, il se place en haut du classement des perdants magnifiques.

9 – Parce que Klopp aura fait péter le costard

Sans doute la motivation ultime pour les joueurs de Dortmund. Toujours en survêt’, même quand il faut aller serrer la pince du grand José Mourinho, Jurgen Klopp, le coach des jaunes à décider de mettre un costard pour l’occasion. Du coup, pas intérêt de le décevoir.

10 – Parce qu’ils ont déjà gagné l’avant-match au Scrabble

Lewandowski,  Błaszczykowski, Piszczek, Weidenfeller pour ne citer qu’eux. Des noms à coucher dehors avec des billets de logement. En face, seuls Schweinsteiger et Mandžukić sont capable de tenir la comparaison. Sans contestation, Dortmund remporte la partie de Scrabble haut la main!

Et vous, plutôt Bayern ou Borussia? Faites votre pronostic et tentez de gagner deux maillots de football

11footballclub-livetweet-Twitter-template-3v2

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
dortmund bayern ligue des champions
Borussia Dortmund – Bayern Munich: Vraiment rivaux ?

À l'occasion de la finale de la Ligue des Champions, l'Allemagne prouve qu'elle domine l'Europe. Mais qui domine nationalement ? Et...

paul-scholes-retraite
La retraite des anglais

La saison de Première League bouclée, il est venu le temps des vacances. Prolongée pour certains qui prennent leur retraite....

jeremy perbet
Jérémy Perbet : l’aventurier

Inconnu des radars en France, Jérémy Perbet est l'illustration parfaite qu'on peut réussir à l'étranger, après plusieurs saisons en Belgique...

Fermer