Alassane se plaît à Nice

26
octobre
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

alassane-plea-nice

Alassane Pléa a frappé fort ce week-end en inscrivant le premier triplé de sa carrière. Le jeune attaquant formé à Lyon est enfin sous le feu des projecteurs. A juste titre.

Il est de ces joueurs qui font peu de bruit mais sont très efficaces. Alassane Pléa fait partie de cette catégorie de joueurs. Bouché par une concurrence offensive importante à Lyon, Pléa a saisi les bonnes opportunités pour (re)lancer sa carrière.

Un avenir bouché dans le Rhône

L’attaquant de 23 ans n’a pas traversé un long fleuve tranquille avant son ascension fulgurante à l’OGC Nice. L’attaquant français de la génération 93 n’a jamais pu s’imposer dans le Rhône, barré par de nombreux attaquants au profil différent du sien comme Lacazette, Fékir mais aussi à Yattara ou encore Benzia. La richesse de la formation lyonnaise n’est plus à prouver et le jeune Alassane Pléa a su saisir le peu de temps de jeu qui s’offrait à lui. Effectuant ses débuts professionnel le 7 Octobre 2012 face à Lorient, Alassane Pléa se voit proposer un premier contrat pro de trois ans avec son club formateur. Le début d’un bel idylle? Pas vraiment. Disputant seulement sept matches pour 96 minutes jouées avec l’OL, Alassane saisit l’opportunité d’un prêt.

Un prêt à Auxerre salvateur

A la recherche de temps de jeu, Pléa décide de rejoindre un autre club formateur : l’AJ Auxerre. Un prêt salvateur où Alassane a trouvé le temps de jeu nécessaire à la poursuite de sa formation. Quinze matches joués pour trois buts et une passe décisive. Des statistiques n’illustrant pas la portée de son influence sur le jeu bourguignon puisqu’il fut l’un des artisans du maintien in extremis de l’AJA en Ligue 2. Dans la zone rouge à deux journées de la fin du championnat, Alassane Pléa marqua face à Arles Avignon (2-0) puis face au Havre (2-1). Des victoires salvatrices pour le club icaunais devant une fière chandelle à son jeune attaquant lors de la saison 2013-2014.  Au poste d’ailier, il a su saisir sa chance et développer ses qualités athlétiques ainsi que sa vitesse, sur son côté, le natif de Lille a fait souffrir les défenses de Ligue 2 par sa capacité à éliminer de manière efficace les défenses adversaires. A la suite de son prêt, l’attaquant n’a que 21 ans et se voit transférer à l’OGC Nice pour 500 000 euros. L’attaquant venait de vivre un tournant de sa carrière.

A Nice, pour réussir

Sous les ordres de Claude Puel, il réalise une saison pleine de promesses. Il dispute 33 matches pour trois buts et sept passes décisives. Une saison démontrant une nouvelle fois qu’Alassane Pléa aime faire marquer ses coéquipiers. En pleine ascension dans sa jeune carrière, l’ailier français se voit subir le premier coup dur de sa jeune carrière : une blessure au ménisque subit à Bastia l’éloigne des terrains pour quatre mois, un coup dur pour le jeune garçon et pour le club. La force de caractère du français n’était pas atteinte et c’est ainsi que l’attaquant français est revenu plus fort que jamais dans l’élite professionnelle. Lors de la dernière journée de championnat, le 14 Mai 2016, il offre à Nice un succès (3-2) face à Guingamp en inscrivant un doublé, une façon pour lui de remercier le club pour son soutien lors de sa blessure et en guise d’adieu à Claude Puel, devenu depuis l’entraîneur de Southampton.

.

alassane-plea

.

2016/2017 : la saison de la consécration

Souhaitant poursuivre sur sa lignée de l’an passé, l’attaquant français démarre sur les chapeaux de roue en Ligue 1 : déjà six buts inscrits soit autant que la saison dernière. Une performance remarquable lui permettant d’être le nouveau meilleur buteur du club de la saison devant un certain Mario Balotelli, rien que ça. Sous les ordres de Lucien Favre, Pléa évolue sur son côté droit mais lors de la dernière journée de Ligue 1 face à Metz, l’attaquant était titulaire en pointe. Un choix payant puisqu’il a tout bonnement inscrit le premier triplé de sa jeune carrière. Cette saison est celle de la confirmation d’un joueur “dôté d’un énorme potentiel” comme l’a rappelé Lucien Favre en conférence de presse après la victoire face à Metz. Aux côtés de Belhanda, Koziello, Cyprien mais aussi Balotelli, Pléa est un des maîtres artificiers de l’OGC Nice. Un destin de footballeur rêvé pour un joueur arrivé à maturité. Pléa a toujours fait les bons choix de carrière. Alassane se plaît à Nice et cela se voit.

Crédit photos : www.football.fr / www.sport.gentside.com

Auteur : Quentin Burban

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

  • Remyfoot

    Bonjour,
    C’est vrai qu’Alassane Pléa est actuellement en très grande forme. Alors qu’on parlait beaucoup de Balotelli, je vois que c’est Pléa qui est le plus régulier. Il a grandement contribué au bon parcours des Aiglons en championnat.

Plus dans Ligue 1
grosicki-rennes-nantes
Rennes domine encore et toujours Nantes

Samedi dernier, le Stade Rennais a de nouveau battu son rival le Football Club de Nantes. Une victoire importante dans...

nantes-rennes-tribune-loire-fc-nantes
Le point ville de Jules Verne # 2: Un derby amer

. Moment fort de la saison d’un supporter nantais, la réception du Stade Rennais a encore été synonyme de désillusion...

blaise-matuidi
Blaise Matuidi, ce charognard

Cet été, Unaï Emery a débarqué sur le banc parisien et, une fois de plus, Blaise Matuidi n’était pas dans...

Fermer