Aïvi Mitchai (AS Muret) : “On a notre place en D1 Féminine”

04
octobre
2013

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine / Interview

Nouveau logo D1 féminine

Aïvi Mitchai, la capitaine de l’AS Muret a répondu a quelques questions pour Au Premier Poteau. Entre début de saison compliqué et ambition de maintien, voici pour vous son interview.

1. Bonjour Aïvi ! Tout d’abord merci d’avoir accepté notre invitation pour cette interview. Comment vas-tu ?

Je vais bien merci, merci à vous de vous intéresser à Muret, et à moi-même.

2. Est-ce que tu peux nous raconter ce qui t’a amenée à jouer au football ? (ton parcours en club, ton palmarès…)

Aïvi MitchaiJ’ai débuté  le football juste après la coupe du monde 1998 ! Je jouais parfois avec les garçons dans la cour de récréation, et puis j’ai  suivi, comme beaucoup de français cette coupe du monde, et j’ai été contaminé par cet engouement national…

A la rentrée suivante je chaussais mes premiers crampons au MABROC, une entente de 3 villages du Comminges (31) où j’ai évolué de nombreuses saisons en mixité.  Dans mon collège, à Salies du Salat, qui comptait (et compte toujours) une section sportive football, on m’a donné la chance d’intégrer la section football avec les garçons. J’ai eu la chance d’être la seule fille, et donc d’être chouchouté par mes coéquipiers garçons, après avoir montré que j’étais capable de rivaliser avec eux sur le terrain bien sûr… (sourire). Ce passage m’a beaucoup apporté, dans le travail continu, dans la volonté de se surpasser, dans la capacité à s’adapter, dans l’humilité et j’en passe… A la sortie du collège, j’ai intégré une section sportive féminine à Toulouse, au lycée Rive Gauche où j’ai pu continuer à travailler conjointement dans le domaine scolaire et celui du football. Au lycée polyvalent, j’ai vécues des années difficiles (marquées par le décès brutal de notre responsable de section), mais également de grandes et belles satisfactions, avec notamment un titre de championne de France UNSS en 2009.

Ensuite je suis tout naturellement entré en STAPS … J’ai fais partie de l’équipe universitaire de Sylvain Blaise (Paul Sabatier) qui a été championne d’Europe (Istanbul-2011), et championne des jeux universitaires européens(Cordoba-2012).

En ce qui concerne mon parcours en club comme je vous l’ai dit j’ai débuté en 1998 au MABROC. En 2005, j’ai rejoint l’AS MURET . Voilà les deux seuls clubs où j’ai évolué.

Sélections nationales : En U17 match amical contre l’Irlande ; en U19 1er tour de la coupe d’Europe en Macédoine.

3. À quel poste évolues-tu ? Quel est ton poste de prédilection ?

Je joue défenseur central depuis quelques saisons déjà, mais j’ai longtemps joué milieu défensif.

4. Quand tu ne joues pas avec l’AS Muret, que fais-tu ?

Je suis étudiante, en master 2 staps sports et territoires (Aménagement des équipements sportifs et de loisir).
Je travaille aussi comme surveillante au collège de Salies (donc mon ancien collège) où depuis mon passage et celui de deux autres filles quelques années plus tard (Kimberley Respaud et Clara Noiran, la section a été ouverte aux filles. Cette année il y en a une dizaine, c’est une belle satisfaction. Etre au près d’elles est quelque chose qui me tient à cœur et c’est avec beaucoup de plaisir que j’essaie de les accompagner au mieux dans leur réussite scolaire et sportive.

5. Est-ce que cela n’est pas trop difficile à concilier avec ta carrière sportive ?

Ce n’est pas toujours facile de tout concilier en effet, surtout cette année de master qui est déterminante pour mon insertion professionnelle.

6. À quoi ressemble une de tes journées ?

Mes journées ne sont pas toutes les mêmes mais entre travail, cours, entrainements, le temps libre se fait plutôt rare ! Mais la plupart de mes journées commencent à 7/8h et je ne rentre pas chez moi avant 22h30 les soirs d’entrainements, et quand il n’y a pas foot c’est à l’internat du collège que je suis.

7. Après seulement 4 journées, où vous avez déjà rencontré 3 gros clubs, comment envisages-tu cette saison ?

Ce début de calendrier fut difficile certes, mais  néanmoins très formateur. Il est évident que nous n’avions pas la prétention de gagnerAïvi Mitchai des points sur ces journées là. Par contre nous avons pu disposer d’une préparation plus étalée avec ces matchs de championnat. On a réalisé deux belles premières prestations je pense, dans lesquels nous avons travaillé défensivement mais en essayant de ne pas déjouer ou dénaturer le jeu.

Ça a été plus compliqué contre Lyon comme en témoigne le score mais le but qu’on marque en fin de match prouve qu’on a joué jusqu’au bout et qu’on a essayé d’aller de l’avant.

Le problème maintenant est de prendre le jeu à notre compte, d’être en mesure d’être conquérantes offensivement, ce qu’on a eu du mal à réaliser contre Arras, puisqu’encore habitué à défendre et subir. Mais ça viendra.
Je  suis certaine qu’on a notre place dans ce championnat et j’espère qu’on va le prouver même si la saison sera longue et difficile.

8. L’évolution, le développement et la couverture médiatique du foot féminin en France, c’est important pour toi ?

Cela va de soit. On ne peut pas être joueuse et ne pas être sensible au développement de la discipline qu’on pratique… Le football féminin prend une ampleur considérable c’est quelque chose d’évident… Les mentalités changent, la diffusion TV, les taux d’audiences, les bons résultats de notre équipe nationale, l’augmentation du nombre de licenciées en sont témoin.

Mais ça ne doit pas s’arrêter là, il faut que les gens comprennent que ce n’est pas une mode. Les dirigeants des clubs, et des instances dirigeantes doivent se rendre compte que le foot prend de l’ampleur et que ce phénomène va continuer. Un peu plus de femmes à la tête de ces instances ne ferait pas de mal je pense…

Le chemin de la reconnaissance est encore long c’est sur et il passe par l’aspect financier. Plus  les investisseurs vont se multiplier, meilleures seront les conditions d’entrainements, les niveaux entre les clubs seront plus homogènes et le tout participera à la hausse du niveau général, attirant de nouveaux investisseurs et ainsi de suite.

Il n’y a pas que ça évidemment, on peut aussi évoquer la formation des joueuses, les actions menées par la fédération, les ligues et district qui participe à ce développement chez les jeunes filles. Là aussi c’est un travail considérable qui est déterminant de ce développement et qu’il faut poursuivre.

9. C’est quoi ton meilleur souvenir de match ?

Mon meilleur souvenir de match : match à Monteux. En 2ème division l’année où nous sommes montés en D1. (Saison 2010-2011). Un moment que je n’oublierai jamais. Mené 3-0 à 20 min de la fin on arrive à revenir au score et remporter le match 4-3 dans les arrêts de jeu. MAGIQUE !!!

10. Ton geste technique préféré ?

En tant que défenseur… le tacle récupérateur.

11. Une idée du classement final de l’AS Muret ?

Entre ambition et réalisme je dirais 8/9ème .

12. A ton avis qui sera sur le podium à la fin du championnat ?

Lyon Paris Montpellier

Les 5 minutes décalées

Ta chanson du moment ?

Je pourrais choisir tout son répertoire mais on va dire en ce moment c’est Rihanna – Right Now

Ton film préféré ?

Ohhh mon film préféré je sais pas, des beaux films il y en a plein, mais celui que j’ai vu un tas de fois, dans toutes les langues, sans m’en lasser c’est Gothika.

Si tu pouvais avoir un super pouvoir ?

Sans hésiter, Celui de Hiro Nakamura !! (Personnage de Heroes qui a le pouvoir de courber le continuum espace-temps)

C’est quoi ton surnom ?

J’ai plus de surnom depuis le collège (on m’appelait Vivi et je détestais lol).

Un petit pas de danse ?

Tchatchatcha ?  Non… Moi c’est plutôt zouk (métissage oblige…)

Ton désert favori ?

Je ne suis pas très dessert mais si on me met une tarte au citron sous le nez …

T’es plutôt frites ou patatoes ?

Frites

Le mot de la fin ?

Bababababaaaaaaaaaaaaahtou !!!!

Auteur : Koralee Cano

Crampons ou talons, Koralee a fait le choix de ne pas choisir et surtout d'en parler. Passionnée du détail, curieuse d'en savoir toujours un peu plus, elle décrypte l'univers du football féminin non sans une pointe d'humour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine

Comments are closed.

Plus dans D1 Féminine, Interview
mhsc féminin
D1 Féminine : Montpellier en embuscade

Ce week-end en d1 Féminine, l'AS Muret est passé tout près de sa première victoire, Juvisy a retrouvé le top...

psg
D1 Féminine : Paris est magique ?

Après un interlude international qui a vu les premiers pas des Bleues sous l'ère Bergeroo, ce week-end c'est le retour...

lotta schelin lyon
D1 Féminine : De Lyon en large

Résumé de cette troisième journée de championnat : l'EAG et le RAF se neutralisent, Montpellier se met à l'heure suédoise...

Fermer