Abonnement : le PSG s’aligne sur les grands d’Europe

04
mars
2014

Auteur :

Catégorie : Edito

A l'instar des grands clubs Européens, le Paris Saint Germain va augmenter de 30% le prix de ses abonnements. La fin d'un foot populaire à Paris ?

30%. C’est par mail que les fidèles fans parisiens ont appris la nouvelle. 30% d’augmentation du prix des places en virages et tribunes populaires pour la saison prochaine. Une nouvelle -bien évidemment- accueillie avec la plus grande des joies par les supporters parisiens. Ils se réjouissent à l’idée de remplir les poches de riches et pourris qataris qui, à la limite de la banqueroute, se voient obligé d’augmenter -à contrecœur, bien sûr- le prix des abonnements de leur plus fidèles fans. Quel choix difficile pour ces riches émissaires d’une monarchie archaïque qui viennent claquer leur milliards dans nos club, non pas par amour du foot, oh non ! Néanmoins, on se régale nous des conservations de balle parisienne, des courses folles de Lucas, des éclats de génie d’Ibrahimovic. Quel plaisir de voir un club français jouer au foot, le vrai, pas celui où on joue, un bus devant le but. Alors voilà leur politique : hausse du niveau de jeu, hausse des prix.

Et oui, il est là le problème : le PSG ne fait que s’aligner sur les grands clubs européens. Le football a pris une autre dimension, plus financière, c’est un business. On paye pour voir des stars évoluer sur nos pelouses. C’est un spectacle que l’on consomme. Cette politique agressive envers les classes populaires, elle est aussi appliquée en Angleterre. L’augmentation des prix des billets c’est la réponse des dirigeants à des supporters violents et racistes qui ont pourris le football anglais dans les années 90, désormais reprise dans les autres championnat. On cherche à substituer un public fervent mais  parfois violent à une clientèle docile.  Une augmentation des prix qui ne devrait avoir aucune répercussion sur la fréquentation des stades. Dans tous les grands clubs européens, le prix des abonnements est exorbitant (plus de 1000€ pour le moins cher à Arsenal ou encore 800€ à Manchester United), toutefois les stades sont pleins et l’ambiance y est non-négligeable. Néanmoins les abonnements parisiens les moins chers dépassent ceux du Borussia Dortmund ou encore du Bayern Munich.

Les supporters parisiens payent le succès de leur équipe, rien d’autre. En somme, ce n’est qu’une conséquence logique du rayonnement actuel et futur du club de la capitale. Le PSG qatari ne sort pas de la norme, il s’y conforme et les supporters feront de même avec les prix.

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Edito

Plus dans Edito
Un règlement financier sous la table et on oublie tout ? Le siège social de Monaco ne bougera pas malgré une colère bien légitime. Contre la LFP.
Affaire Monaco : la LFP perd toute crédibilité

Apparemment le verdict réjouirait tout le monde. Monaco conserve son exonération fiscale, ou plutôt la non-future taxe à 75% pour...

Ce match Sochaux-Montpellier avait un autre enjeu que la lutte pour le maintien, l'avenir des deux entraîneurs respectifs. Bilan et analyse.
Ligue 1 : Rolland peut souffler, Renard peut pleurer

Une même fonction, un même match et pourtant deux destins bien distincts. Ladies et gentlemen, à ma gauche l’homme qui...

Seul face au gardien, l'exercice paraît simple. Et pourtant. Les penaltys manqués ce week-end témoignent de ce fantasme qui se montre périlleux...
Manquer un penalty, ce supplice

Dans un sport collectif, la faillite individuelle peut être éclipsée. Une erreur ? Vos dix coéquipiers peuvent, par chance, sauver...

Fermer