7ème journée de Ligue 1 : les matchs du week-end (1/2)

28
septembre
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Rennes et Lille s'affrontent en Ligue 1 pour un match déjà décisif

Après une semaine marquée par les 16e de finale de coupe de ligue, qui ont permis au Stade Rennais, Troyes et Bastia de se rassurer, la ligue 1 reprend du service dès ce soir, avec une opposition capitale entre le Stade Rennais et Lille, à la peine en ce début de championnat. Demain, le PSG reçoit Sochaux avec l’obligation de s’imposer pour rester au contact de l’OM avant le Classico, et Montpellier tentera de s’offrir un bol d’air contre des Nancéiens au plus mal.

Rennes/Lille (ce soir à 20h45 sur BeinSport)

Avec une seule victoire à au compteur en 6 journées, le Stade Rennais et le LOSC sont en grandes difficultés. Pire, les Bretons se sont déjà inclinés à 4 reprises et occupent une inquiétante position de relégables. Mardi, le succès en coupe de la ligue contre Nancy a tout de même rassuré du côté du stade de la route de Lorient, mais la manière a laissé percevoir les signes d’un groupe encore dans le doute, avec des erreurs individuelles encore trop nombreuses. Une fébrilité qu’il faudra corriger pour espérer s’imposer contre des Lillois, qui, en dépit du partage des points concédé dimanche dernier contre les Lyonnais, ont offert une prestation de qualité. A noter que Marvin Martin, qui souffre d’une déchirure ne sera pas de la partie, tout comme Salomon Kalou, blessé à une cuisse.

 

Paris S-G/ Sochaux (samedi à 17h00)

impressionnants de facilité à Lille, Bastia ou Kiev en ligue des Champions, la « machine » Parisienne semble définitivement lancée et ne devrait faire qu’une bouchée des Sochaliens, qui restent pourtant sur trois victoires consécutives en comptant la coupe de Ligue. En effet, avec déjà 10 buts encaissés depuis le début d’exercice, les troupes d’Eric Hely, qui sortent d’un match éprouvant de 120 minutes, devraient avoir bien du mal à résister au rouleau compresseur offensif du PSG. Une rencontre que les Parisiens devront tout de même se rendre facile afin que Carlo Ancelotti puissent ménager les organismes en prévision du classico de dimanche prochain. Thiago Motta est encore forfait.

Evian TG/Lorient (samedi à 20h00)

Toujours invaincus et meilleure attaque et 4e de ligue 1, les Merlus jouent les troubles fêtes en ce début de saison. Mais tenu en échec par Nice la semaine passé et éliminé en coupe de la ligue par Saint-Etienne, Lorient ne gagne plus. Un constat qui coïncide avec l’absence de son buteur Alain Traoré, encore trop juste pour un retour à la compétition ce week-end.

De son côté, Evian reste sur des défaites à Marseille en championnat et Sochaux en coupe de la ligue. Comme leurs adversaires du jour, les 120 minutes disputées ce mercredi pourraient laisser des traces et Patrick Trotignon, nouveau coach d’ ETG, qui dispose pas d’un effectif suffisamment étoffé pour procéder à un turnover. Pourtant, avec seulement 4 points au compteur, les Savoyards devront faire aussi bien que contre Bastia il y a quinze jours, sous peine de se retrouver en position délicate avant de se déplacer à Montpellier, pour le compte de la 8e journée.

Troyes/Toulouse (samedi à 20h00)

Lanterne rouge avec 2 petits points et avant dernière défense avec déjà 13 buts encaissés, Troyes n’est pas à la fête en championnat. Mais la première victoire de la saison obtenue en terre Champenoise mercredi en coupe de la Ligue a certainement revigoré le moral des troupes de Jean-Marc Furlan. Reste à savoir si ce regain d’optimisme sera suffisant pour le promu qui doit impérativement s’imposer contre Toulouse, pour éviter d’être décroché prématurément.

Le TFC, qui a également profité de cette semaine de coupe pour retrouver le goût de la victoire qu’il n’avait pas connu depuis le 1er septembre. Les Toulousains, qui, malgré 3 matchs sans succès en championnat, restent en embuscade : en s’imposant au stade de l’Aube, le club de la ville rose pourrait même intégrer le top 5. Pour ce faire, Alain Casanova pourrait enregistrer le retour de son capitaine Jonathan Zebina, absent depuis de longues semaines, et de sa recrue portugaise Djalo, buteur mercredi. Et en cas d’échec dans le temps réglementaire, le coach Toulousain pourra compter sur les qualités de buteur de son gardien Ali Ahamada !

Ajaccio/Brest (samedi à 20h00)

Malgré une pénalité de 2 points en début d’exercice et 4 matchs à l’extérieur en 6 journées, les Ajacciens pointent à 6 unités. Capable d’accrocher le PSG et Bordeaux, ou de faire douter Lyon à Gerland, Ajaccio réussit pour l’instant un début de saison encourageant, bien qu’éliminé par Arles Avignon en coupe de la Ligue. Des promesses que les Corses devront confirmer en s’imposant dans ce premier match en un mois devant son public de François Coty, qui devrait enfin pouvoir admirer Adrian Mutu, de retour de blessure.

Côté Brestois, les 9 buts encaissés et 3 défaites en autant de déplacements font du club du Finistère la plus mauvaise équipe de ligue 1 hors de ses bases. Défait pour la première fois de la saison au stade Francis Le Blé en coupe de la Ligue avec encore 4 buts encaissés, l’inquiétude plane, malgré la 9e place au classement. Beaucoup trop friable défensivement, Landry Chauvin devra absolument trouver les ingrédients pour permettre aux Brestois de prendre ses premiers points à l’extérieur.

 

Nice/ Bastia (samedi à 20h00)

Invaincu depuis 6 matchs toute compétition confondue, Nice est l’équipe en forme du moment. Irréprochables au niveau de l’état d’esprit, inspirés individuellement et collectivement, les Aiglons se montrent de plus en plus performants, à l’image de leur recrue Cvitanich, auteur d’un doublé à Brest ce mercredi. Avec 6 buts inscrits lors des deux dernières sortie au stade du Ray, les Azuréens ont de quoi faire peur aux Bastiais, qui restent sur 4 défaites consécutives et plus mauvaise défense de ligue 1 avec 16 buts encaissés. Pour stopper l’hémorragie, Frédéric Hantz pourra s’appuyer sur la victoire de mardi en coupe de la ligue, qui a enfin vu la formation Bastiaise garder ses buts inviolés.

Nancy/Montpellier (samedi à 20h00)

Mal en point en Championnat, éliminé en coupe de la ligue, rien ne va plus à Nancy. Avec seulement 2 buts inscrits en 6 rencontres, les protégés de Jean Fernandez semblent inoffensifs, comme orphelins de Niculae, parti pour la Russie cet été. Et le volet défensif est guère plus brillant, à l’image des trois buts encaissés contre Rennes. Seul point positif, Moukandjo et Bakar ont marqué mercredi, et pourraient être enfin décomplexés pour la suite de la saison.

Dans le camp Montpelliérain, la situation est à peine plus confortable, avec une seule victoire depuis la reprise et 5 points au compteur. Un bilan très insuffisant pour le champion de France, qui végète à une 16e place peu reluisante et qui doit absolument se refaire la cerise en s’imposant à Marcel Picot.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
faceball3
Le PSG domine le big Five

L'Observatoire de la Ligue 1, initiative lancée par l'agence d'e-reputation Blueboat durant le mois de Septembre, a publié les résultats...

Ali Ahamada, gardien buteur contre Rennes
Un week-end en Ligue 1 (6/38)

Un nouveau week-end de Ligue 1 vient de s'achever et une nouvelle fois, l'OM gagne et reste leader incontesté et...

Elie Baup et la renaissance de l'OM
Elie Baup, élément déclencheur de la renaissance de l’OM

Avec 5 matchs et autant de victoires en championnat, un parcours en ligue Europa entamé de très belle manière, l’OM...

Fermer