6e journée de Ligue 1 : les rencontres à suivre aujourd’hui et demain

21
septembre
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Montpellier-Asse ce soir en Ligue 1

Seulement 24 heures après les belles prestations de Lyon, Marseille et Bordeaux en Europa League, venues redorer une première semaine de campagne Européenne mal entamée par les clubs Français, la ligue 1 reprend déjà ses droits. Pour ouvrir le bal de cette sixième journée, ce soir, un Montpellier/Saint-Étienne au combien important pour deux clubs qui ont raté leur début de saison. Demain, Paris ira défier Bastia pour tenter d’intégrer pour la première fois le peloton de tête et Frédéric Antonetti jouera sa tête au Stadium de Toulouse.

Montpellier-Saint-Étienne (ce soir à 24h45)

Le champion de France en titre, seizième avec seulement 4 points et déjà 3 défaites au compteur en 5 rencontres doit absolument enrayer la spirale négative et effacer l’humiliation subie il y a une semaine contre le promu Rémois. De leur côté, les Stéphanois, dont les résultats sont décevants, avec déjà deux défaites subies à Geoffroy Guichard malgré un fond de jeu plutôt séduisant, tenteront de rattraper les points perdus à la maison en s’imposant à la Mosson. Une tâche qui s’annonce un peu plus compliquée pour Christophe Galtier et les Verts, décimés en défense, avec les blessures de Kurt Zouma, François Clerc et Ismaël Diomandé, ajoutées à la suspension de Jonathan Brison.

Bastia-Paris S-G (samedi à 17h00)

4 jours après le récital offert contre Kiev en ligue des champions, le club de la capitale tentera de confirmer sa montée en puissance en ramenant les 3 points de son second voyage sur l’île de beauté. Beaucoup plus compétitif que lors de leur déplacement à Ajaccio (0-0) en août dernier, les Parisiens pourront compter Thiago Silva, qui a effectué une bonne rentrée mardi, et sur Zlatan Ibrahimovic toujours plus impressionnant. En revanche, Lavezzi est forfait et Mamadou Sakho, et Javier Pastore, toujours aux soins, restent incertains. Marco Verratti, étincelant depuis plusieurs semaines, pourrait débuter sur le banc, afin de se préserver d’une suspension pour le Clasico, en cas de carton jaune contre Bastia. Dans le camp des Corses, qui restent sur 3 défaites et 9 buts encaissés lors des 3 dernières journées, on se retrouve déjà dans l’obligation de resserrer les rangs et de prendre des points pour éviter le retour des concurrents pour la lutte pour le maintien. Face à l’ogre de la ligue 1, la tâche s’annonce délicate, mais les hommes de Frédéric Hantz pourront compter sur une éventuelle fatigue des Parisiens et sur un public de Furiani encore plus chaud qu’à son habitude.

Lorient-Nice (samedi à 20h00)

Toujours invaincus en ligue 1 et meilleure attaque avec 11 buts marqués, Lorient est clairement l’équipe-surprise de ce début de saison. Face à des niçois également en confiance après la belle victoire contre Brest venue confirmer le bon match nul obtenu il y a deux semaines à Chaban Delmas, les pensionnaires du Moustoir tenteront de prouver que leurs résultats en Ligue 1 ne sont pas usurpés. À noter que Christian Gourcuff sera privé de Fabien Audard et Maxime Baca, tous les deux suspendus après leur expulsion à Rennes, et surtout du canonnier Alain Traoré, auteur de 4 buts en cinq matchs, forfait à cause d’une élongation aux ischio-jambiers.

Toulouse-Rennes (samedi à 20h00)

Défaites logiques face au PSG vendredi dernier et tenus en échec une semaine plus tôt sur leur pelouse contre le promu Rémois, les Toulousains auront à cœur de renouer avec la victoire. Pour la quatrième fois d’affilée, Alain Casanova sera privé de son capitaine Jonathan Zebina, touché au dos. Côté Rennais, inutile de rappeler l’enjeu de ce match après un début d’exercice catastrophique, à l’image d’un Yann M’Vila méconnaissable et d’un Frédéric Antonetti impuissant devant les piètres performances de ses protégés. Fragilisé, mais confirmé à son poste, ce dernier s’est vu accorder par ses dirigeants un délai de 3 matchs pour redresser la barre. Toujours aussi motivé, le Corse a enfilé «le bleu de chauffe» dès lundi avec une séance vidéo et d’explication de texte collective sur l’intégralité du match contre Lorient. Suffisant pour ramener un résultat du Stadium ? Réponse demain soir. Mais sûr qu’un nouveau revers pourrait sceller le sort du coach du stade Rennais.

Reims-Nancy (samedi à 20h00)

Avec 7 points au compteur, le promu champenois s’en sort plutôt pas mal en ce début de championnat. Restants sur un partage des points plutôt encourageant à Toulouse et surtout un succès détonnant contre le champion de France Montpelliérain, les hommes d’Hubert Fournier tenteront de continuer sur cette spirale positive face à des Nancéiens très poussifs depuis la reprise, avec seulement 2 petits buts marqués en 5 rencontres et déjà trois défaites. Dans un match qui chiffrera à coup sûr pour le maintien en fin de saison, Jean Fernandez pourra compter sur Yohan Mollo, de retour dimanche dernier contre l’OM, mais encore un peu à court de compétition.

Sochaux-Troyes (samedi à 20h00)

Embourbées dans le fond du classement depuis la première journée, les deux équipes sont déjà dans l’obligation de prendre des points pour se mettre s’offrir un bol d’air dans une saison qui s’annonce longue et éprouvante. Dans le camp sochalien, la victoire à Geoffroy Guichard, qui a mis fin à une triste série de 4 défaites en autant de rencontres, devrait avoir un effet positif sur le moral des troupes d’Éric Hely. En dernier rempart, le Coach des Lionceaux devrait une nouvelle fois faire confiance à Simon Pouplin, étincelant samedi dernier. Côté Aubois, le match nul arraché in extrémis contre Lille a retiré une belle épine du pied, mais l’urgence plane toujours au-dessus des têtes des hommes de Jean-Marc Furlan, toujours à la recherche d’une première victoire. Un match à 6 points au stade Bonnal !

Brest-Valenciennes (samedi à 20h00)

Avec 2 succès en autant de sorties à Francis Le Blé, le Stade Brestois pourrait aborder cette rencontre avec sérénité. Seulement, lorsque l’on regarde de plus près, on s’aperçoit que ces victoires ont été obtenues face aux modestes équipes d’Evian et Troyes, et de surcroit dans la douleur, puisqu’à chaque fois le salut des Brestois s’est dessiné dans les arrêts de jeu. Ainsi, pas de quoi affoler des Valenciennois plutôt performants depuis l’entame de ce championnat et qui voyagent assez bien, avec une victoire à Troyes et une défaite honorable à Gerland 3 à 2. À noter l’absence de Geoffrey Dernis, mais le retour de Bruno Grougi pour les Brestois, et le nouveau forfait de Gregory Pujol côté Valenciennois, toujours en délicatesse avec son mollet droit.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Observatoire de la Ligue 1
Le PSG leader sur le web

Au Premier Poteau est heureux de vous présenter une nouvelle rubrique : l'Observatoire de la Ligue 1. Un projet à...

Alain Traoré, auteur de buts magnifiques à Rennes
Un week-end en Ligue 1 (5/38)

On ne les arrête plus. Les Marseillais enchaînent les succès avec une tranquillité déconcertante : 5ème victoire de rang et...

Fin de carrière pour Jérôme Leroy
Jérôme Leroy, de la lumière à l’ombre

Cet été, la Ligue 1 s’est enfin payée une star de renommée mondiale avec Zlatan Ibrahimovic. Mais si Salomon Kalou,...

Fermer