11e journée de Ligue 1 : les rencontres du week-end (1/2)

02
novembre
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Les Niçois de Civelli n'ont pas le droit à l'erreur s'ils ne veulent pas se rapprocher de la zone rouge

À l’issue de cette semaine de coupe de Ligue qui, il faut bien le dire, ne sert qu’à donner une chance de briller aux remplaçants des clubs en lice au détriment d’un calendrier surchargé, la ligue 1 reprend ses droits ce week-end, très certainement avec des onze de départ plus conventionnels. En match avancé de cette 11e journée, Brest et Lorient s’affronteront ce soir à Francis Le Blé pour tenter de se relancer après un mois d’octobre sans la moindre victoire. Demain, nous aurons droit à un choc entre le leader, Paris, et Saint-Étienne, en grande forme depuis un mois. Lille et Montpellier tenteront de rester sur leur bonne dynamique, respectivement à Evian TG et Troyes, tandis que Nice recevra Nancy dans un match capital pour la lutte pour le maintien.

Brest 15e/ Lorient 9e (ce soir à 20h45)

Le stade Brestois, qui n’a pris qu’un seul point lors des 4 dernières journées de ligue 1, se rapproche dangereusement de la zone rouge. Plus mauvaise équipe à l’extérieur avec 6 revers en autant de déplacements, la formation de Landry Chauvin devrait voir d’un bon œil son retour sur sa pelouse de Francis Le Blé, où elle a engrangé tous ses points cette saison (3v, 1n).

Pour Lorient, ce déplacement dans le Finistère est l’occasion de renouer avec le succès. Car après un très bon début de saison, les Merlus accusent clairement le coup et n’ont plus goûté au plaisir de la victoire depuis le 16 septembre dernier, lors du succès à Rennes. Une période de disette qui correspond étrangement avec la « traversée du désert » de son buteur Alain Traoré, qui tarde à se remettre de sa blessure contractée il y a un peu plus d’un mois. Mais pour ramener un résultat de Brest, Christian Gourcuff devra avant tout trouver la bonne assise pour mettre fin à l’hémorragie défensive de son équipe, qui vient d’encaisser pas moins de 10 buts lors de ses 2 dernières sorties. 

Paris SG 1er / Saint-Étienne 5e (samedi à 17h00)

C’est incontestablement le premier « gros » test du PSG au Parc des Princes en championnat de France. Contre les Verts, qui n’ont plus perdu depuis 7 rencontres toutes compétitions confondues et vainqueurs de 3 de leurs 4 derniers matchs, les Parisiens devront au moins faire aussi bien que ce mercredi contre l’OM pour prendre les 3 points. Pour ce faire, le club de la Capitale, qui reste sur 5 succès consécutifs à domicile, dont 4 en championnat, comptera sur les retours d’Ibrahimovic, Sirigu, Verratti et Alex, ménagés en coupe de ligue. Le PSG pourra également s’appuyer sur une défense de fer, qui n’a plus encaissé le moindre but au Parc depuis la première journée, malgré les fréquents changements de charnières opérés par Carlo Ancelotti.

Un atout non négligeable pour contrer l’armada offensive Stéphanoise, qui vient d’inscrire la bagatelle de 10 buts lors de ses 4 dernières sorties.

Valenciennes 6e / Sochaux 18e (samedi à 20h00)

Après la défaite concédée dans le derby du Nord le week-end dernier, Valenciennes aura à cœur de se racheter devant son public, désormais habituer à voir ses protégés se balader au stade du Hainaut. Car si les hommes de Daniel Sanchez sont toujours à la recherche d’un équilibre à l’extérieur (1v, 1n, 3d), ils règnent en maitres à domicile, comme en témoignent les 2 succès probants contre l’OM (4-1) et Lorient (6-1), et les 13 buts inscrits pour 2 encaissés depuis le début de saison.

Une dynamique que les Sochaliens auront bien du mal à enrailler, s’ils ne se montrent pas plus solides et entreprenants que ce mardi, contre l’ASSE en coupe de la ligue (défaite 3-0 à domicile). Première équipe relégable et avant dernière attaque de ligue 1, les Lionceaux, pourtant pas ridicules sur le plan du jeu, devront également retrouver l’efficacité qui leur fait défaut depuis le début de saison.

Rennes 12e / Reims 7e (samedi à 20h00)

Si le revers concédé à Saint-Étienne vendredi dernier a mis fin à une série de 3 succès consécutifs, le Stade Rennais s’est parfaitement ressaisi en assurant l’essentiel contre Arles-Avignon, en coupe de la Ligue. Beaucoup mieux depuis 1 mois après un début de saison catastrophique, les Bretons pourront compter sur le retour de Yann M’Vila dans le groupe, même s’il devrait une nouvelle fois prendre place sur le banc ce samedi. En revanche, Frédéric Antonetti sera privé de son buteur Mevlut Erding, qui purgera son second match de suspension, après son expulsion à Geoffroy Guichard.

Une absence qui pourrait s’avérer préjudiciable pour les pensionnaires du stade de la Route de Lorient, car si l’adversaire du jour, Reims, n’a toujours pas gagné cette saison à l’extérieur ( 2n, 2d), il n’en demeure pas moins la 4e défense de ligue 1 hors de ses bases. Et dans le cas où les hommes d’Hubert Fournier venaient à rééditer la prestation fournie il y a 15 jours au Parc des Princes (qui les a vus bousculer le PSG malgré la défaite 1-0), ils devraient être en mesure de donner du fil à retordre à des Rennais encore un peu timides dans le jeu.

Evian TG 17e / Lille 10e (samedi à 20h00)

Depuis leur déculottée subie sur leur pelouse contre Toulouse (4-0), les Savoyards n’ont pas eu l’occasion de se relancer, victimes du report de leur match contre Sochaux, le week-end dernier, et éliminés de la coupe de la ligue dès les 16e de finale. Pour la réception de Lille, les hommes de Pascal Dupraz auront donc la lourde tâche de se racheter devant leur public, après 15 jours sans compétition. Si les rentrées de Govou, de nouveau opérationnel après une blessure à la cuisse, et de Barbosa qui a purgé sa suspension, devraient faire du bien, le challenge s’annonce relevé pour les 17e de ligue 1, qui n’ont gagné qu’un seul match à domicile pour déjà 2 matchs nuls et 2 défaites depuis l’entame de la saison. Car en face, les Lillois se déplaceront avec le moral regonflé à bloc. Les Dogues, qui restent sur 7 points glanés sur 9 possibles en ligue 1 et une victoire de prestige contre Toulouse en coupe de la ligue, se refont petit à petit la cerise, à l’image de Salomon Kalou, très bon le week-end dernier dans le derby du Nord. Mais si un succès en Savoie permettrait au LOSC de recoller aux équipes de haut de tableau, Rudy Garcia devra tout de même faire face à la fatigue engendrée par les 120 minutes disputées ce mercredi par nombreux titulaires habituels (Debuchy, Basa, Béria, Pedretti et Payet).

Troyes 19e / Montpellier 13e (samedi à 20h00)

Côté Aubois, la victoire obtenue contre l’OM a clairement fait du bien. Depuis, les hommes de Jean-Marc Furlan sont allés chercher un bon nul à Reims samedi dernier, avant de décrocher leur qualification pour les quarts de finale de la coupe de la Ligue, à Monaco. Une série inédite de 3 rencontres sans défaite que les Troyens aimeraient certainement poursuivre en ajoutant un second succès en ligue 1, qui leur permettrait de sortir durablement la tête de l’eau et éventuellement de la zone rouge. Mais contre des Montpelliérains enfin sur une spirale positive, la tâche ne sera pas simple pour la formation de Jean-Marc Furlan.

Car si les Héraultais sont toujours convalescents, ils ont su trouver les ressources nécessaires pour éteindre l’incendie qui les touchait il y a encore une quinzaine de jours en enchainant 2 succès consécutifs à la Mosson (contre Nice en ligue 1 puis Bordeaux en coupe de Ligue), où ils n’avaient pas gagné depuis le début de saison. À noter que René Girard devra une nouvelle fois se passer des services de Mapou Yanga Mbiwa, qui purgera son avant-dernier match de suspension.

Nice 16e / Nancy 20e (samedi à 20h00)

Le match de la peur. Après un début de saison plutôt satisfaisant, les Niçois n’ont plus gagné depuis la 5e journée et s’enfoncent lentement mais surement dans les profondeurs du classement, et ne comptent plus que 2 points d’avance sur le premier relégable. Pour retrouver le succès, les hommes de Claude Puel devront s’inspirer de la bonne prestation de mercredi, qui leur a permis de faire tomber Lyon en coupe de la Ligue.

Côté Nancéen, si les difficultés de la formation de Jean Fernandez ne sont plus à présenter, on notera un léger mieux lors des 2 dernières journées, même si le plan comptable n’a toujours pas décollé : plus stables défensivement contre Sochaux (1-1) puis le PSG (0-1), les Nancéens ont semblé sur le bon chemin pour stopper la spirale négative qui les touche depuis le début de saison. Reste maintenant à améliorer l’animation offensive pour trouver régulièrement le chemin des filets adverses, car depuis le début de la saison, les pensionnaires de Marcel Picot n’ont inscrit que 3 petits buts. Un rendement largement insuffisant pour espérer tirer son épingle de jeu dans une ligue 1 plus que jamais tournée vers l’offensive.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
psg-om-duel-sur-le-web
L’OM passe devant le PSG sur le web

Après une semaine riche en évènement pour l'Observatoire de la Ligue 1, notamment mentionné dans l'émission "Des Clics et des...

La neige cause les premiers reports de matchs en Ligue 1
Trop frileuse la Ligue 1 ?

Le report du match Sochaux-Evian samedi dernier pose la question de la frilosité de la Ligue 1 à faire jouer...

Lorient arrache le match nul après avoir été mené 4 à 1 face à Ajaccio
Un week-end en Ligue 1 (10/38)

Reverra-t-on le Paris S-G ? C’est la question que se posent de nombreux observateurs depuis que le club de la capitale...

Fermer