“100 clubs de foot de légende” par Gauthier de Hoÿm de Marien

04
décembre
2016

Auteur :

Catégorie : APP a lu / Interviews

100-clubs-de-foot-de-legende

Entretien avec le journaliste Gauthier de Hoÿm de Marien auteur de l’énormissime, en termes de format comme de contenu, “100 clubs de foot de légende”. Séquence voyage autour du monde en mode confessions: entre son amour pour Marcico, les voyages aller-retour avec sa femme, le KGB et Elvis Presley! 

On va aller droit au but. Concrètement comment faire pour rentrer dans «la légende des 100» pour un club de foot ?

Gagner des titres internationaux, tout simplement. Pas de légende sans épopée, sans titre. Même si au final je suis certain qu’un supporter de Bourg Péronnas va trouver les arguments pour que son club soit dans la liste au côté du Real Madrid ! C’est ce qui est bien avec les clubs, il y a toujours des histoires a raconté.

Le TFC qui bat le Naples de Maradona n’en devient donc pas pour autant un club légendaire ? Même si l’auteur de la sélection est toulousain?

Mais ici c’est un match de légende ! La victoire du « Maradona du pauvre » sur le vrai ! Je parle de Marcico évidemment, le seul joueur dont j’avais le poster avec Jacky Paillard, Jean-Christophe Delpech et Robin Huc. En creusant, tu peux faire du TFC un club de légende. Mais tu dois changer le titre de ton livre et mettre : « Mes 100 clubs de foot de légende ». Et franchement, je ne sais pas si ça intéresse beaucoup de personne de savoir quels sont les clubs de légende de Gauthier de Hoÿm de Marien mis à part Mémé et ton vieux copain d’enfance avec qui tu chassais le chat sauvage à la fronde dans les Corbières !

Plus sérieusement, comment as-tu opéré cette sélection ? Et pourquoi 100 clubs ? 

La sélection a été faite en fonction du palmarès international. Il fallait trouver une cohérence. Du coup un club comme St Etienne, qui n’a jamais gagné le moindre titre international et qui reste pour moi une histoire franco-française, n’a pas été sélectionné. Je parle de ce club car on m’a souvent reproché de ne pas l’avoir intégré dans ma liste. Pourquoi mettre St-Étienne et pas l’ASC Mimosa hein ? En gros, c’est un peu l’idée de ce livre. Mettre sur un pied d’égalité les clubs. Peu importe leur budget ou leur médiatisation, ici on regarde le palmarès. Pourquoi une Ligue des Champions d’Afrique ou une Copa Libertadores seraient moins prestigieuses qu’un trophée européen ? Et si derrière tu as une belle histoire a raconter, comme c’est souvent le cas en Afrique, c’est bingo !

Comment ne pas retomber dans du déjà-vu ou lu ? Les dimensions historiques, sociales et culturelles sont un aspect fondamental dans ton travail de présentation de chaque club.

Parce que l’idée n’est pas de raconter l’histoire d’un club dans ses moindres détails. Dans ce livre le football est parfois un prétexte pour dérouler le fil. Même s’il reste toujours en fond. Je donne avant tout une couleur. L’objectif n’a pas été de faire un « wikipedia amélioré », mais de parler d’un club sous un angle différent. Tu peux par exemple découvrir quelles ont été les découvertes de Vasco de Gama ou savoir comment se « fabrique » la houille blanche… des choses qui n’ont rien à voir à première vue avec le foot mais pour lesquels j’arrive, enfin j’espère, à « joindre » à l’histoire d’un club. C’est là son originalité.

Quand as-tu imaginé ce projet et combien de temps as-tu travaillé dessus ?

J’ai retrouvé des mails où je parle de ce projet en… 2006 ! Bon faut dire que j’ai fait les choses à l’envers puisque j’ai commencé à bosser sur ce projet sans avoir d’éditeur. C’est un « milieu » dans lequel je n’avais pas trop de contact. Aucun en fait ! J’ai quand même avancé sur le bouquin sans savoir si il serait publié un jour. On se foutait un peu de moi au début. Bref, en même temps que j’écrivais je démarchais. Finalement je suis tombé sur Stéphane Rosa de chez Hachette. Un passionné de vin et de football ! Étant moi-même fils de vigneron, on va dire que cela tombait bien. Il a accroché et une semaine après le contrat était signé. Ce qui a été génial c’est que j’ai eu la main sur plein de chose comme l’iconographie, qui est un vrai point fort de l’ouvrage ! Choisir les photos de son prochain bouquin c’est juste fantastique. J’ai passé plusieurs nuits blanches a regardé les photos d’agence. Le pied total !

.

100-clubs-de-foot-de-legende

.

As-tu eu l’occasion de voyager sur les cinq continents pour découvrir tous ces clubs?

Malheureusement non ! Mais j’ai profité de mes voyages perso pour (parfois) aller à la rencontre de dirigeants et me fournir en documents impossible à trouver en France. Bon, pas tout le temps non plus. Si je dis à ma femme que l’on va prendre l’après midi pour visiter le centre d’entraînement de l’AS Roma…. Je suis certain de faire le voyage retour en solo. Sinon j’ai profité de reportages effectués avec So foot pour grappiller des infos.

L’histoire du club qui t’a le plus marquée ?

Celle de l’Hafia de Conakry est quand même géniale. Ce club est devenu l’un des meilleurs d’Afrique dans les années 70 alors qu’il était noyauté par son président-dictateur Sékou Touré. Avec ce type de club, comme c’est souvent le cas en Afrique, on apprend beaucoup de chose sur l’histoire de ce continent.

L’anecdote la plus drôle du bouquin ?

Le KGB qui récupère la prime de victoire du Dinamo Tbilissi sur le tarmac ou presque, après leur victoire en Coupe des Coupes en 1981, c’est pas mal !

Si tu pouvais offrir ton bouquin à quelqu’un dans le monde du foot ? 

Willy Gorter, un sacré bon joueur !

.

gorter

.

Si tu pouvais offrir ton bouquin à quelqu’un d’extérieur au monde du foot ?

Elvis Presley ! Comme ça j’aurais la preuve de son existence et je pourrais faire un deuxième bouquin plus facilement

Question boule de cristal : quels sont, pour toi, les clubs qui ne sont pas encore dans la légende mais qui y seront d’ici 30 ans ?

Je vois bien des clubs chinois genre Guangzhou et US comme les Seattle Sounders. Je suis très confiant pour les USA qui ont développement beaucoup plus en profondeur que les chinois qui sont plus dans l’artificiel…

Propos recueillis par Benjamin Laguerre.

Auteur : Benjamin Laguerre

Toulousain en exil. Chroniqueur littéraire des livres sur le football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu, Interviews
cout-france
Pierre Rondeau, le foot au service des SES

L’économiste Pierre Rondeau se sert du foot pour expliquer autrement les programmes des SES de lycée et de licence universitaire....

monpetitgazon1
Tu connais Mon Petit Gazon ?

Tu sais, c’est le jeu qui « rend Angers-Metz intéressant et impatient d'être lundi matin ». C’est aussi le jeu qui te...

Projet final FootballAlphabet
L’art du football selon Elliott Sharp

Étudiant en design graphique, le jeune illustrateur anglais Elliott Sharp est passionné par le football et les comics. Dans un...

Fermer